Les républiques calvinistes

En l’absence d’un gouverneur, les États généraux assumèrent l’autorité et proclamèrent le 8 novembre 1576 la pacification de Gand, tandis que les soldats mutinés – la Furie espagnole – mettaient à sac la ville d’Anvers. Don Juan d’Autriche, le nouveau gouverneur, ne voulant pas observer la Pacification, se réfugia dans la citadelle de Namur.

Au mois d’août 1577, un comité insurrectionnel de 18 membres s’emparait du pouvoir à Bruxelles qui devient une petite république calviniste : les Gueux sont à l’Hôtel de Ville. Cet exemple fut bientôt suivi par d’autres cités : Gand, Anvers, Bruges, Courtrai, Ypres, Tournai, Termonde… Pendant la république calviniste à Bruxelles, de 1577 à 1585, les églises de la ville et même la cathédrale Saint Michel furent utilisées comme temples et les cultes s’y célébraient en flamand. Les Bruxellois francophones avaient la jouissance de la chapelle de Nassau (dont avait hérité en 1544 Guillaume le Taciturne) et ensuite de l’église de la Madeleine.

Entre-temps, l’armée des États Généraux avait été battue à Gembloux, mais don Juan ne profita pas de sa victoire, car il mourut peu après à Bouge. Son lieutenant, Alexandre Farnèse, prince de Parme, lui succéda et par l’Union d’Arras en 1579, il détacha de la “Généralité” les États d’Artois, du Hainaut et de la Flandre gallicante, tandis que ses troupes occupaient les provinces de Namur, Limbourg et Luxembourg. De leur côté, les provinces du Nord, ainsi que celles de Flandre, du Brabant, de Malines et du Tournaisis signaient l’Union d’Utrecht, fondation des Provinces-Unies des Pays-Bas.

Le prince de Parme commença alors une campagne de reconquête en s’emparant successivement de Maastricht en 1579, de Cambrai et de Tournai en 1581, tandis que les États Généraux proclamaient la déchéance de Philippe II. L’année suivante, Farnèse reprit l’offensive et se rendit maître d’Audenarde et de Ninove, ensuite de Dunkerque et d’Eindhoven, enfin du pays de Waes. Grâce à ces actions, il isola les villes d’Ypres, de Bruges et de Gand. En 1584, ces trois cités capitulèrent, alors que Guillaume de Nassau, prince d’Orange – le Taciturne, était assassiné à Delft. Seule Ostende résistera jusqu’en 1604. Dans le Brabant, Farnèse assiégera Bruxelles, Malines et Anvers qui durent se “réconcilier” en 1585.