Pourquoi les protestants ne pratiquent pas le signe de croix ?

Il faut tout d’abord observer que l’énoncé de cette question n’est pas tout à fait exact. En effet, des églises luthériennes ont conservé ou rétabli ce signe, parfois uniquement dans le geste liturgique du pasteur et parfois des fidèles eux-mêmes (surtout en Allemagne).
Souvent à tort, le protestant pense que c’est un signe appartenant à la tradition catholique romaine. Or le signe de croix est pratiqué par de nombreux chrétiens : orthodoxes, catholiques, anglicans, coptes, etc. Ce n’est donc pas un signe typiquement romain.
A l’origine, ce signe signifiait que le croyant se référait au Christ mort pour lui et se rappelait son baptême. Du temps des Réformateurs, ce signe avait perdu sa signification et était devenu un signe « protecteur ». C’est pour combattre ce type de superstition que Calvin et les réformés l’ont rejeté.

J’ai seize ans et je voudrais me faire baptiser protestante. Pourriez-vous me dire quelles sont les démarches à entreprendre et quelles sont les conditions ?

Le plus simple serait d’abord de fréquenter une communauté protestante proche de votre lieu de résidence et d’être ainsi préparée au baptême au travers de quelques rencontres avec un catéchète ou le pasteur de celle-ci. Nous pouvons vous aider à en trouver une.

Cette préparation porte sur la notion de baptême au travers de la Bible, sur sa signification, sur les rites et sur l’organisation pratique de la cérémonie de baptême qui a lieu généralement un dimanche au cours du culte dominical.

Il est aussi fort probable que, vu votre âge, la communauté s’informe de l’assentiment de vos parents.

Peut on faire baptiser sans l’accord d’un des deux parents ?

Cela semble déontologiquement difficile, mais il faut cependant tenir compte du contexte de vie, surtout aujourd’hui dans la modernité.

Dans la mesure du possible, avoir un accord est une excellente chose. A tout le moins, que l’autre parent soit informé de la démarche entreprise semble être le minimum, mais si le désaccord est évident, un ministre du culte ne peut aller à l’encontre de la décision d’un des parents.

Lors de la Sainte Cène, le pain doit il être fractionné au fur et a mesure que l’on donne a ses frères et sœurs ? Ou peut-il être présenté déjà en morceaux ?

A propose de la Cène et de la distribution des éléments (pain et vin), il y a diversité de pratiques dans le protestantisme et cela est tout à fait acceptable même d’un point de vue biblique.

Il n’y a donc pas de « règles » qui codifieraient la manière de présenter ou de distribuer le pain au moment du Repas du Seigneur, mais tout ce qui peut rappeler l’unité, la communion et le partage est le bienvenu lors de ce repas symbolique et commémoratif.

Est il possible que des protestants n’aient pas un lieu fixe comme les Catholiques (des églises) pour se rassembler et prier ?

Effectivement, la plupart des églises protestantes ont des lieux de culte identifiables (ex: les temples) y compris sur le plan architectural.

Ceci étant, les lieux de culte des protestants évangéliques sont souvent des bâtiments commerciaux ou industriels reconvertis. Certains même se réunissent tout simplement dans une maison familiale.

Sur quel chaine la transmission de la messe protestante de Belgique ?

Si vous parlez plutôt télévision, sachez qu’il n’y pas d’office retransmis chaque dimanche, mais quelques fois par an seulement sur RTBF La Deux. Par contre, Présence protestante développe d’autres émissions sur cette chaîne (retransmises aussi sur La Une et La Trois) sur des thèmes variés.

Vous pouvez voir les redifusions de certaines de ces émissions sur la plateforme rtbf auvioau bout du lien suivant.

En radio, il y a une émission par semaine sur RTBF La Première, le samedi à 19h35 et quelques cultes par an.

Vous pouvez obtenir le programme sur simple demande à l’APRT, rue Brogniez 44 à 1070 Bruxelles ou sur le site web : www.aprt.be